Découverte d'un orphelinat

jeudi, mars 15, 2012

Deux jours après notre arrivée en Inde, nous nous sommes rendus dans un orphelinat. Nous étions partis de France avec tout un tas de matériel scolaire et voulions en faire don à des enfants. Mais il est clair aujourd'hui qu'inconsciemment quelque chose d'autre nous y menait. Car même si nous n'avions encore entamé aucune démarche, nous parlions d'adoption depuis plusieurs mois...

La veille, je n'ai pas pu fermer l'oeil de la nuit. Entre les cris des corbeaux, les rumeurs lointaines, la moiteur et l'émotion de visiter un tel lieu pour la première fois, j'ai passé la nuit entière à penser.

A notre arrivée à l'orphelinat, nous avons été accueillis par la soeur (italienne) qui en était la responsable. Elle nous a proposé de rencontrer les enfants les plus jeunes, les autres étant tous à l'école. Nous l'avons suivie dans une salle de jeux où se trouvaient une dizaine d'enfants et quelques nourrices. Certains des enfants sont venus très spontanément vers nous, curieux de nous observer, nous toucher... Deux d'entre eux, particulièrement mignons et avenants, nous ont d'ailleurs tapé dans l'oeil...

Il y avait, un peu à l'écart, une fillette aveugle assise sur une petite chaise en bois rafistolé. Je me suis approchée d'elle et lui ai caressé le bras. Elle a semblé apprécier ma présence, même si je lui parlais dans une langue qui lui était étrangère. J'ai tout de même demandé aux nourrices comment on disait "jolie" en malayalam pour lui murmurer un mot qu'elle pourrait comprendre.

Au bout d'un moment, une des nourrices s'est retirée. Elle est revenue quelques minutes plus tard avec un bébé dans les bras : "Le dernier arrivé ! Il a 5 mois" nous a-t-elle dit.

La soeur, avec beaucoup de pudeur, nous a demandé si nous avions des enfants. Nous lui avons juste dit non, sans nous étendre sur le sujet.

Nous sommes restés longtemps silencieux dans le taxi.

You Might Also Like

0 commentaires

Votre réaction !

Chapati sur Instagram