Je suis dans un état proche de l'Ohio

dimanche, novembre 10, 2013


You Might Also Like

9 commentaires

  1. Je pense que c'est un peu des deux, la grisaille de novembre rend l'attente encore plus pénible...

    Je t'embrasse et bon courage

    Manon

    RépondreSupprimer
  2. onjour Zeu
    Je pense sincèrement que tu dois avoir ce que tu appelles un excés de tension psychique bien naturel. Même si, expérience de 2eme saison automne/hiver à l'appui, la saison automnale teintée de nostalgie et les festivités de Noël qui s'annoncent, n'arrangent rien dans nos situations !! Chez nous, il pleut et il fait froid aujourd'hui. Vivement qu'il fasse beau et chaud demain..... :)
    Géraldine, maman d'une fillette du Congo Rdc

    RépondreSupprimer
  3. Comme je te comprends, 18 mois d'attente au compteur pour nous.
    Je ne comprends pas encore comment j'arrive à résister à cette attente si douloureuse, l'instinct de survie probablement...
    Amicalement,
    Arielle

    RépondreSupprimer
  4. Oh surement un peu des 2... La grisaille de ces derniers jours n'arrange rien!..Bon courage.
    Anne-Lise

    RépondreSupprimer
  5. Je t'envoie un peu du soleil congolais assis à coté de moi qui regarde Gulli ;-)
    1 2 3 : un rayon de soleil vient de traverser ton ordi ! c'est pour toi et Armand !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Que la magie de Spiderman soit aussi près de vous.

    Bises

    Marie allumée qui n'oublie pas ses longs mois d'attente

    RépondreSupprimer
  6. Oui, je comprends ;)car on passe par des états très différents selon, les mois d’attente… La joie, la foi, la projection, la déception, la quiétude/l’inquiétude, le bonheur/la peur, le questionnement/le bouleversement, l’espoir/le désespoir…. Après 14 mois d’apparentement en RDC, on a pris le temps de poser par mots nos maux ! Tout va mieux à présent, on écoute ses états, je pleure, il fait du sport, il rit, je lui dis mes peurs, j’appelle l’amie adoptante, il jour avec le chat, je ferme les yeux et je m’imagine avec nos enfants, il garde un souvenir des fêtes familiales, on prépare leur « boîtes à racines », on leur écrit une carte chaque mois, et la postant chez nous, on va à une conférence, on découvre une nouvelle passion commune, je lis des livres sur l’adoption, on échange sur leurs contenus…On s’autorise de vivre cette attente différemment, avec des états différents selon le temps, notre humeur et son ressenti présent !

    RépondreSupprimer
  7. Oui, je comprends ;)car on passe par des états très différents selon, les mois d’attente… La joie, la foi, la projection, la déception, la quiétude/l’inquiétude, le bonheur/la peur, le questionnement/le bouleversement, l’espoir/le désespoir…. Après 14 mois d’apparentement en RDC, on a pris le temps de poser par mots nos maux ! Tout va mieux à présent, on écoute ses états, je pleure, il fait du sport, il rit, je lui dis mes peurs, j’appelle l’amie adoptante, il joue avec le chat, je ferme les yeux et je m’imagine avec nos enfants, il garde un souvenir des fêtes familiales, on prépare leur « boîtes à racines », on leur écrit une carte chaque mois, et la postant chez nous, on va à une conférence, on découvre une nouvelle passion commune, je lis des livres sur l’adoption, on échange sur leurs contenus…On s’autorise de vivre cette attente différemment, avec des états différents selon le temps, notre humeur et le ressenti présent !

    RépondreSupprimer
  8. Malgré tous ces contre-temps, dont je comprends bien entendu qu'ils vous mettent au supplice , votre procédure est allé plutôt vite jusqu'à l'apparentement.
    Vous êtes déjà parents de ces deux petites filles, dans votre coeur au moins... Que cela vous donne d'autant plus de force et de courage pour les attendre... J'avais déjà posé la question dans un post précédent mais qu'en est-il pour elles ? Savent-elles elles aussi qu'elles ont deux parents qui les attendent maintenant ? Si oui, j'espère que ça les réconforte au moins un peu et les maintient dans l'optimisme... Cruelle attente et temps perdu, pourvu que votre bonne étoile brille à nouveau pour vous et pour elles très vite... BISES Carole

    RépondreSupprimer
  9. Arielle,

    Je pense souvent à toi... J'espère que le blocage sera bientôt levé et que tu feras partie des prochains voyage !

    Bises plein.

    Zeu

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram