Une autre vie possible ?

jeudi, janvier 23, 2014

Parfois je me dis que cela n'arrivera pas, que nous ne serons pas parents, que je ne serai jamais maman.
Alors je me rêve autrement.
J'invente une vie dans laquelle cette réalité deviendrait moins douloureuse.

Je tiens un petit salon de thé très frenchy dans le quartier de Shoreditch que j'aime tant, à Londres.
Je pars faire un tour du monde à la rencontre des cultures les plus éloignées.
Je me consacre à temps plein à mes créations graphiques et textiles.
J'ouvre une antenne de l'association Tara à Pondichery ou à Cochin.
Je crée une marque de vêtements pour enfants.
Je deviens  blogueuse professionnelle.
J'ouvre une guest house à Fort Cochin.
Je m'installe à la campagne et je vis d'amour et de cèpes.
Je gère un orphelinat et je deviens leur "maman" à tous.

Et si c'était ça mon destin ? Être la maman de tous et celle de personne ? 

You Might Also Like

9 commentaires

  1. Courage ! Je vous envoie toutes mes meilleures ondes :) !!!
    Géraldine

    RépondreSupprimer
  2. Oui, maman en attente depuis 16 mois, je me suis posée la même question « quelle vie, si la procédure d’adoption n’aboutit pas ? ». Plus le temps passait, et plus cette question revenait se faire une place… Alors j’ai ressenti la nécessiter d’en parler avec mon mari, d’avoir son avis sur la suite…Si justement n’y avait pas de suite ?! Cela nous a demandé un long temps d’échanges, des discussions uniquement tous les deux… Et, lorsque nous avions épuisé le sujet, on a pris un papier et un crayon et on a dessiné notre autre chemin de vie. Nous avons évoqué les contours de nouveaux projets potentiels, sans enfants, en restant proches des enfants.
    Mais il reste la zone d’ombre sur notre dessin : Comment va vivre notre enfant, lui qui a été préparé à son adoption, qui pourra difficilement comprendre, que nous y sommes pour rien, que la vie en a décidé autrement. Il pensera que nous l’avons abandonné et c’est là pour nous le drame ! Il est évident que nous pourrons aborder la vie autrement, que si nous avons la certitude de pouvoir lui apporter une aide sur place, sans pouvoir l’accueillir ici !

    RépondreSupprimer
  3. https://www.facebook.com/instantanes.geraldinefur

    Pour encore y rêver... Papa par adoption

    RépondreSupprimer
  4. Ah la question que je me suis posée sans cesse depuis 1 mois.... qu'allons nous devenir ?? Nous sommes un couple uni qui partageons notre quotidien depuis plus de 24 ans... mais si nous échouons comment allons nous traverser cette nouvelle épreuve... comment allons nous vieillir tous les deux sans se reprocher notre destin ??

    Ah la la que des questions et de souffrances... je ne sais pas ce que nous ferons si jamais... et en même temps, je garde l'espoir qu'un jour nous serons 4, une belle et heureuse famille...

    Tellement de souffrances pendant ces attentes sont elles inévitables, et supportables ? Nous en sortirons plus forts, vous pensez ??

    RépondreSupprimer
  5. En lisant ton message je me dis sue nous avons les mêmes questionnements en ce moment! et au vu de tous les commentaires nous ne sommes pas les seules! Je suis quasiment dans la même situation que Chris'2'L; en couple depuis bientôt 24 ans...Quand on croit voir la ligne d'arrivée on réalise que ce n'était qu'un mirage! et comme nous "vieillissons" nous nous posons les questions jusqu'à quand continuer à espérer ? et de quoi sera fait demain ? et là pour l'instant c'est le trou noir! je ne peux pas imaginer notre avenir sans enfants! c'est sur il y a aura mais peut-être d'une autre façon...Biz
    Alc

    RépondreSupprimer
  6. Cela me touche de voir à quel point ce message a pu toucher et faire réagir...

    Bien sûr qu'il faut se poser cette question un jour : "Et si ?" Cela me semble essentiel de se demander comment on pourrait réussir sa vie autrement, quel sens on pourrait lui donner...
    Essentiel aussi selon moi de vérifier que l'on a tous les deux ( quand on chemine en couple) la même vision des choses, que le non aboutissement du projet ne détruirait pas tout...
    Et même si l'on ne peut pas savoir comment le couple survivrait à un tel dénouement, en parler c'est déjà beaucoup.

    Personnellement j'ai besoin de me poser ces questions, d'imaginer ce qui arriverait... Et cela ne signifie pas pour autant que j'aie baissé les bras.

    Bon courage à toutes et tous pour ces moments de profonds doutes qui, oui j'en suis sûre, nous rendent plus forts !

    RépondreSupprimer
  7. Coucou,

    Nous avons partagé les mêmes doutes : cette vie sans enfant, comment serait elle ? et on a décidé d'écrire à VEF ... tu connais la suite. J'ai la chance (l'immense chance) d'être la maman de mon loulou. Je suis de l'autre coté, du coté des mamans mais je n'oublie pas que j'aurai pu rester sans enfant. Cette route vers nos enfants qu'ils soient au bout ou non nous aura beaucoup questionnée. Nous aura fait grandir tellement. Je te souhaite ainsi qu'à toutes tes lectrices que la route finisse sur une belle rencontre.
    Quand je raconte que nous avons attendu 6 ans, je vois plein de visages, plein d'histoires qui ont jalonné ces 6 ans.
    Belle route à toutes, vous construisez la route dont vous révez.

    Marie maman de Raphaël

    RépondreSupprimer
  8. Chère Zeu,
    nous aussi, nous avons eu un parcours échelonné de questions, et notamment de cette question fatidique "et si nous ne devenions pas parents"? Cette question est dure, dévastatrice, les réponses peuvent l'être tout autant... et pour autant cette une question malheureusement normale dans un parcours aussi long et surtout aussi marqué de rebondissemnts et de soubresauts qui ne vont généralement pas dans le sens attendu.
    j'ai la chance de pouvoir en parler au passé, devenue maman de deux ravissantes miss,mais je me souviens très bien de la douleur lancinante de ces questionnements.
    C'est vrai que cela fait grandir, comme l'écrit Marie juste avant, c'est vrai que ces difficultés et ces questionnements nous construisent aussi, mais parfois on aimerait un parcours un peu moins brutal!!!
    beaucoup beaucoup de courage à vous 2 et à vos adorables miss, pour qui le temps doit paraitre bien long aussi, et générer des incompréhensions!
    plein de bises
    Catherine

    RépondreSupprimer
  9. Courage à vous 2 et à ces 2 puces qui vous attendent depuis si longtemps
    Bisous
    Françoise

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram