Accepter

mercredi, avril 23, 2014

Nous savions que ce serait difficile. Qu'il y aurait des moments de doutes, des mauvaises nouvelles, des contre-temps. Nous savions aussi qu'il y aurait des risques. Que tout pourrait basculer. Nous le savions car nous avions lu assez de témoignages pour savoir que cela arrivait, que c'était arrivé à d'autres.

Mais le fait de savoir tout cela ne prépare jamais assez.

En vivant l'attente, en se confrontant aux obstacles, on passe d'une perception intellectuelle des choses à un ressenti profond. Et c'est une autre histoire...

On expérimente toute une palette de sentiments et d'états : peur, colère, joie, désespoir, confiance, doutes, épuisement, force, euphorie, désarroi... On valse de l'un à l'autre sans jamais savoir où cette danse nous mènera.

On s'accroche à l'espoir le plus ténu, puis on doute à nouveau, puis on s'accroche encore. On tente désespérément de faire le vide, de chasser les idées sombres, de rester forts et confiants. On a honte de se plaindre. Pourtant, on souffre légitimement.

Quelle aventure.


You Might Also Like

10 commentaires

  1. Bonsoir ma belle,
    Comme c'est vrai, tes mots me rejoint tellement....J'ai bien hâte de voir la lumière au bout de ce long tunnel de l'attente!!

    Je t'embrasse fort

    Manon

    RépondreSupprimer
  2. Ton écrit me rappelle tant de souvenirs....mais ouf notre fille et bel et bien maintenant auprès de nous !
    Je pense bien à vous...

    Mirtille

    RépondreSupprimer
  3. Je me fais la pause kf sans kf chez toi, après rédaction de mails épuisants. Quand on n'a pas de collègues à portée de main, heureusement qu'il y a le net !

    Je pense bien à vous, tu le sais. J'aime beaucoup ce billet, par la justesse des mots et du dessin. Ouaih il me parle en ce moment. On interprète les petit oeil des oiseux gris bien différemment selon le contexte...

    Et je me demande toujours, en lisant tes billets d'attente, si les membres de ton OAA vivent le même genre d'épuisement psychique. Je l'espère, ouaih j'espère bien qu'ils mouillent leur chemise pour faire avancer les choses.

    Aller, j'y retourne.... bizzzeu ma Zeu.

    PS : Et ce voyage ???!!

    RépondreSupprimer
  4. Quel magnifique dessin .....

    Dans l'ombre, nous sommes nombreux à penser à vous deux et aux couples que nous savons en attente là-bas.

    Prenez soin de vous pour être en forme lorsqu'elles arriveront,

    Amicalement

    Hélène maman d'un petit loup d'Ethiopie

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Zeu,

    Je me retrouve tellement dans tes paroles, on passe par toute une gamme de sentiment. Ce que je supporte le moins, c'est cette impuissance face à cette situation qui nous échappe totalement. On souffre tellement ...pour nous le 5 mai, cela fera 2 ans que nous avons été apparentés, un bien triste anniversaire. On aimerait garder la force pour elle qui nous attend tout là bas.
    Je t'embrasse.
    Arielle

    RépondreSupprimer
  6. On sait bien que l'aventure de l'adoption est difficile, longue et semée d'embûches, mais il faut reconnaître que votre aventure à vous est vraiment particulièrement difficile. A tous les parents qui attendent leurs petits bouts du Congo.
    Je pense aussi à toi Arielle, qui ne préfère plus me donner de tes nouvelles. Deux ans... C'est bien triste. Bises à toutes les deux...
    Cat

    RépondreSupprimer
  7. Ils ne sont pas faciles les parcours, c'est clair... Ici aussi on a subi des coups durs, mais aujourd'hui Petit Duc est à nos côtés, aussi précieux qu'un trésor. Gardez espoir. Le jour de la délivrance viendra!

    RépondreSupprimer
  8. l'adoption, c'est parfois ressentir des sentiments qu'on ne pensait jamais avoir à ressentir, mais dans les 2 sens, alors je vous souhaite désormais de ressentir tout le soulagement de tenir ses enfants contre soi, pour de vrai, et de se pincer pour vérifier qu'on y ait bien arrivé
    milles pensées

    Emilie maman d'Alice et d'Elsa Fu Yan

    RépondreSupprimer
  9. Merci à toutes pour vos messages…

    Je n'ai aucun doute sur ce point : notre OAA "mouille sa chemise" !

    Mais c'est un exercice complexe où il faut conjuguer patience, diplomatie et respect de la souveraineté du Pays concerné…

    biZEU à toutes !

    RépondreSupprimer
  10. Merci à toutes pour vos messages…

    Je n'ai aucun doute sur ce point : notre OAA "mouille sa chemise" !

    Mais c'est un exercice complexe où il faut conjuguer patience, diplomatie et respect de la souveraineté du Pays concerné…

    biZEU à toutes !

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram