Touchée

dimanche, septembre 21, 2014

Je suis touchée par vos messages. Qu'ils s'expriment ici, sur Bacapana, ou en privé, par mail.

Touchée car je réalise que vous êtes nombreux à suivre ce blog, et surtout à attendre avec nous.

Que vous soyez vous-mêmes dans l'attente ou que vos enfants soient déjà auprès de vous, que vous soyez parents biologiques, adoptifs ou pas parents du tout, vous comprenez. Vous comprenez ce par quoi nous passons et apportez tout l'espoir et l'encouragement que vous avez à offrir. Et c'est si précieux quand la flamme vacille de notre côté.

Vous êtes là même si vous n'apparaissez pas. Je sais que vous m'accompagnez dans ce parcours si difficile. Je sais, à vous lire, que vous serez véritablement heureux pour nous lorsque nos filles seront là. Peut-être plus que des personnes de notre entourage.

Je voudrais vous citer tous pour vous remercier mais j'aurais peur d'oublier des noms.

Vous faites partie de cette aventure et même si je n'ai pas toujours le temps de répondre à vos commentaires, j'y suis toujours sensible et vous en suis reconnaissante.

Merci d'être là.

You Might Also Like

10 commentaires

  1. (¯`v´¯)
    `*.¸.*´

    Bisous et bon dimanche

    Manon

    RépondreSupprimer
  2. Je suis une lectrice de l'ombre qui suit votre parcours. Je me réjouirai très très fort pour vous le jour où vous serrerez vos filles dans vos bras.
    Géraldine, maman d'Héloïse 5 ans

    RépondreSupprimer
  3. Nous vous souhaitons de partir vite les rejoindre. Nous attendons avec vous, de tout coeur. Gros bisous et plein de pensées à vos deux petites filles,
    Elise & Fabien

    RépondreSupprimer
  4. On vous suit et on vous espère tous les quatre en famille au plus tôt! Vite que cela soit!

    RépondreSupprimer
  5. On vous lit nous aussi et on espère avec vous partir vite chercher nos filles.
    Gros bisous
    Myriam

    RépondreSupprimer
  6. L'attente dans l'attente, la patience de la patience, le chemin de l'adoption nous l'inflige ! alors nous apprenons sans pourtant l'accepter ... je vous souhaite vite de serrer vos zamours et de commencer cette nouvelle où l'attente ne sera plus attente et la patience elle sera là mais pas pour les même raisons ! Stef et sa tribue, rose bonbon, chocolat au lait, chocolat blanc !

    RépondreSupprimer
  7. Comme Géraldine, je suis une lectrice de l'ombre de tout cœur avec vous. Toujours heureuse de vous lire :-D

    RépondreSupprimer
  8. Patience / impatience
    Espoir / désespoir
    Projection / protection ...
    équilibre délicat (si tant est que l'équilibre existe)
    Encore une fois, bon courage, et bravo pour ta créativité

    RépondreSupprimer
  9. Tout cela est inhumain...
    Je vous souhaite une issue prochaine.
    Courage vous touchez au but!

    RépondreSupprimer
  10. Je pense souvent à vous et à tous les parents en attente…

    Nous devions partir chercher notre fils (11 mois) le 8 avril 2010. Or la RDC a décidé, à ce moment là, de bloquer toutes les démarches en individuel. Après des mois de batailles et de nuits blanches… Nous sommes finalement partis avec l’aide d’un OAA le 18 mars 2012, soit 2 ans plus tard pour rencontrer notre petit bonhomme (3 ans). Pour des raisons administratives (passeport non établi), nous sommes rentrés en France 15 jours plus tard sans lui, le cœur serré. Et le 11 mai 2012, nous repartions direction Kinshasa pour retrouver Jules. Depuis nous vivons un grand bonheur en famille et espérons un jour pouvoir aller chercher une petite sœur.

    Gardez espoir, la patience est souvent récompensée.
    Marie, maman heureuse d’un petit gars de Kinshasa (5 ans ½)

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram