Ce qui adviendra

mercredi, octobre 08, 2014



Nul ne sait ce qui adviendra.
C'est peut-être écrit quelque part... mais pour l'instant cette réalité nous échappe.

Il y a 22 mois, lorsque le "téléphone a sonné", nous avons cru que notre histoire s'écrirait là-bas.
Notre vie s'est remplie d'un seul coup d'un espoir immense. Rien ne semblait compromettre cette rencontre.

Nous nous sommes dès lors intéressés à leur histoire, à leur pays, à leur culture. Soucieux de préparer leur venue avec le plus grand respect pour elles et pour ceux qui nous les confiaient.

Nous avons compilé des centaines de photos, lu des dizaines de livres, regardé des reportages... rien de ce qui concernait leur pays ne nous a échappé... Tant nous voulions comprendre, tant nous voulions les accueillir avec tout ce qu'elles étaient, tout ce qu'elles avaient en elles.

Bien sûr nous ne pouvons pas tout comprendre.

Nous ne sommes que des personnes en manque qui attendent que des états veuillent bien leur faire assez confiance pour leur confier des enfants.

Nous osons croire que ces enfants sont en manque eux aussi, qu'ils seront plus heureux dans un foyer aimant que dans une institution.

Mais nous sommes vulnérables. Et chaque jour qui passe sans nouvelle nous ébranle davantage.

Nous en arrivons à nous poser des questions qui nous semblaient inconcevables il y encore quelques mois.

Nous sommes prêts à nous battre. Mais contre qui ? contre quoi ? Rien ne nous est dû. Ou peut-être que si. Mais qu'en savons-nous vraiment ?

S'il suffisait de s'endormir pour ne plus y penser.

Mais dans les rêves elles apparaissent et me sourient. Elles disent "Maman".

Je voudrais les rassurer. Nous n'avons pas l'intention de baisser les bras.

Mais combien de temps tiendrons-nous sans qu'aucun espoir ne se profile ?

You Might Also Like

7 commentaires

  1. Bonsoir ma belle,
    Je suis tellement triste pour vous et pour vos petites filles tout là-bas... J'espère tellement que tout débloque enfin!! Je vous envoie plein, plein de courage et je pense à vous très fort ♥

    Je t'embrasse et te fait un gros câlin

    Manon

    RépondreSupprimer
  2. Mon cœur se serre à imaginer ce que vous endurez.
    Je vous embrasse
    Françoise

    RépondreSupprimer
  3. c'est tellement dure ce que vous vivez en ce moment il vous faut beaucoup de courage gros bisous odile

    RépondreSupprimer
  4. Merci de donner de vos nouvelles...

    Je vous envoie un peu de courage dans les moments d'abattement, de l'espoir pour les moments de détresse, et du réconfort... Tous nos mots sont dérisoires mais en même temps j'espère qu'aucun signe n'est vain.

    RépondreSupprimer
  5. We also await this nightmare to end. Love and prayers from a U.S. also #DRCSTUCK

    RépondreSupprimer
  6. De tout coeur avec vous.
    Bravo de ne pas baisser les bras.
    Je suis à vos côtés et espère que les choses vont bouger, se débloquer... et que vos rêves deviendront enfin réalité.
    Avec tout mon soutien

    Virginie et ses trésors

    RépondreSupprimer
  7. S'il suffisait de s'endormir pour ne plus y penser.

    Mais dans les rêves elles apparaissent et me sourient. Elles disent "Maman".

    C'est tellement ça. J'aime beaucoup ces rendez vous nocturnes avec notre enfant même si parfois, j'aimerai les avoir pres de moi à mon reveil.

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram