To be or not to be

dimanche, novembre 16, 2014



Quelle étrange sensation.
Etre mère et ne pas l'être.

Je ne suis plus la personne que j'étais.
Je porte en moi deux enfants.
Je suis une autre.

Je pense différemment.
Je ressens différemment.
Je me projette différemment.

Mais je ne suis pas non plus la personne que j'aspire à être.

Je ne suis ni l'une ni l'autre.

Je suis dans un entre-deux impossible à vivre.
Un rapport schizophrénique à la maternité.

Je me sens mère et je n'ai pas le droit de l'être.
Jusqu'à nouvel ordre.

Est-ce dans l'ordre des choses ?

On me donne et me refuse
cette chance de pouvoir accompagner un être dans la vie.

Je ressens l'absence et le manque.
Je retrouve cette sensation 
que j'avais presque réussi à oublier.

Je me sens à nouveau amputée
d'une partie de moi-même.

Etre ou ne pas être.
Leur guide.
Leur refuge.
Leur espoir.


Etre ou ne pas être.
Leur épaule.
Leur sourire.
Leur confiance.


Etre ou ne pas être.
Leur maman.



You Might Also Like

9 commentaires

  1. assurément tu l'es, on l'est dès lors que l'annonce est faite, assurément tu le seras, cette situation absurde ne peut perdurer
    pas un jour sans penser à toi, aux autres dans l'attente, que personne d'officiel ne relaie, n'adoucit
    katrin maman de plusieurs vivants et autres...

    RépondreSupprimer
  2. Bien entendu comme te le dit Katrin, tu es maman de ces enfants ! nos parcours les uns les autres nous ébranlent et je retiens mon souffle quand j'ouvre ton blog ! j'aspire vite d'avoir enfin une larme de bonheur à l'annonce qu'enfin tout se débloque et que vos enfants vous rejoignent pour votre vie à quatre tant méritée. Une pensée à tous les parents en attente avec vous et dans tous les pays de part le monde ! Stéphanie heureuse maman de quatre zouzous (deux tricotés maison + deux adoptés = quatre bonheurs

    RépondreSupprimer
  3. Oh oui que tu l'es et que le seras pour toujours.
    comment pourrait-il en être autrement ?
    moi aussi je pense très fort à vous et autres familles dans votre situation si injuste et consternante.
    J'attends le jour de la grande nouvelle avec impatience comme Stéphanie !!
    Virginie

    RépondreSupprimer
  4. C'est certain que tu l'es ma belle et j'ai tellement hâte pour vous et pour tous ces parents en attentent d'être réunis ❤

    Je t'embrasse fort

    Manon

    RépondreSupprimer
  5. Tu es une maman, ça c'est certain !
    Maintenant, vite que le téléphone sonne ! Que l'attente s'arrête enfin...
    Je croise les doigts fort, très fort.
    Barbara, maman de 2 enfants dont un, né à Kinshasa.

    RépondreSupprimer
  6. ...tout est incertain dans cette attente ...cette attente qui façonne pourtant l' histoire. Puis un jour on sait quelque soit l'issue de l'aventure. On sait.

    ... to be.


    Delphine .
    En laissant une partie de mon coeur au mexique j' ai su.

    RépondreSupprimer
  7. Toujours aussi bien écrit, toujours aussi émouvant.. c'est beau même si on aimerait que l'avenir proche soit plus optimiste .

    RépondreSupprimer
  8. Assurément to be! Et avec l'intensité qui va avec,
    Même si les dernières longueurs sont les plus douloureuses, il faut y croire
    Pleins de courage à vous

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai qu'il est difficile d'acquérir cette légitimité de mère... Ceux qui ne sont pas dans notre cas n'ont pas conscience que nous le sommes...

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram