Petits mots du soir

jeudi, mars 19, 2015

Petites chéries.

Vous êtes loin. Si loin. Et vous ne vous doutez pas de ce qui se passe par ici. Heureusement.

Vous êtes, je l'espère, dans l'insouciance de l'enfance, dans une acceptation courageuse de votre sort, dans un rapport enjoué à la vie en dépit des blessures qui ont émaillé votre histoire.

Vous n'avez pas idée de la souffrance que génère chez nous cette situation insupportable, et c'est tant mieux.

Nous aimons à penser que vous êtes à l'abri de tout cela.

Bien sûr, j'imagine que cela doit parfois vous agacer. "C'est quoi cette histoire de "parents" censés venir nous chercher et qui n'arrivent jamais ?"

J'aimerais tellement savoir ce qu'il y a dans vos petites têtes, comment vous percevez tout cela...
Que pensez-vous quand quelqu'un vous parle de nous ? Êtes-vous tristes ? En colère ? Blasées ? Indifférentes ? Impatientes ?

Avez-vous peur qu'on vous oublie, qu'on renonce, ou au contraire... qu'on finisse par arriver ?

Votre idée de nous a-t-elle évolué en deux ans ? Et de quelle manière ?

Je vais vous dire une chose (cela restera entre nous)... J'ai du mal avec ceux qui croient savoir ce que vous ressentez et qui s'expriment en votre nom. Ils ne font que projeter sur vous leur propre désir.

Comment pourrions-nous savoir ce que vous éprouvez ?

Ce qui se passe en vous est certainement très complexe et fluctuant. Et c'est bien normal. Vous auriez toutes les raisons d'appréhender cette nouvelle vie qu'on vous dépeint depuis des mois sans vous l'autoriser. À votre place, je ne serais pas rassurée.

Alors ce soir, je pense à vous.

J'espère que vous dormez paisiblement. Qu'aucune angoisse ne trouble votre sommeil. Que vous sentez simplement encore et pour toujours notre regard bienveillant. Et rien d'autre pour l'instant.

Je vous embrasse.

Votre maman d'esprit.

You Might Also Like

2 commentaires

  1. J'espère tant que cette si longue et difficile attente aura une fin heureuse. Que toutes tes questions auront un jour une réponse.
    Je vous le souhaite de tout coeur.
    J'ai hâte de lire ici tes magnifiques textes remplis de la joie et de la légèreté du quotidien des familles réunies pour toujours.
    Virginie et ses trésors

    RépondreSupprimer
  2. Si seulement tous ces gens de là-bas et d'ici pouvaient entendre, comprendre et enfin sortir de ce mutisme incompréhensible.
    De tout coeur avec vous.
    Barbara, maman d'un rayon de soleil de RDC

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram