Notre parcours

dimanche, juin 28, 2015

Blessée.
Stupéfaite.
Indignée.
Choquée.
Outrée.
Abasourdie.
Révoltée.
Déçue.
Triste.

You Might Also Like

7 commentaires

  1. Je ne comprends pas pourquoi tu es si révoltée et abasourdie ce matin, mais une chose est sûre je reste de tout coeur avec vous.
    Je vous embrasse tous les deux
    Virginie et ses trésors

    RépondreSupprimer
  2. Que se passe t il? Est ce qu'on peut aider d'une quelconque façon ?

    RépondreSupprimer
  3. oh oui !! vous avez le droit de ressentir tout cela!! La colère fait partie du deuil! et elle se justifie d'autant plus car vous subissez beaucoup et qu'on vous enlève tout contrôle dans cette situation. J'ai déjà écrit sur le parallèle après le décès de ma fille et vos mots utilisés ici me parlent.
    Parlez de votre colère aux autres, ouvrez-vous, même à ceux qui n'ont pas l'air de vouloir en parler. Je l'ai dit à des proches et parfois à des inconnus, au plombier, à l'assureur. J'avais besoin que l'on reconnaisse ma douleur pour laquelle "il n'y a pas de nom".
    Parfois aussi avec cruauté. A une pharmacienne à qui j'achetais des produits "retour de couches" et qui me demandait "oh! comment va le bébé?" j'ai dit "pas bien... Il est mort". Je suis désolée pour cette dame qui s'est décomposée mais ca m'a fait du bien.. "bah oui, je sais, c'est horrible, hein?", mais je vais pas cacher ma douleur parce qu'elle vous dérange.

    Alors lâchez-vous, vous avez le droit.

    E.

    RépondreSupprimer
  4. Là encore, toujours le même refrain : ce sont toujours les victimes qui doivent se justifier ! Ce n'est pas juste...
    Laissez dire les mauvaises langues (quoique...) et avancez vers ce bonheur que vous méritez !
    Barbara

    RépondreSupprimer
  5. Juste un bisous tout doux
    Françoise

    RépondreSupprimer
  6. Cette vérité qui dérange, cette vérité qui vous fait tant souffrir... Oui, faites-la entendre! Je suis de tout coeur avec vous.
    Elise

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Un jour viendra où nous pourrons expliquer en détail pourquoi nous sommes en colère. Et nous avons des raisons bien précises.

    Le mari de Madame Bacapana.

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram