Héritage : les enfants adoptés

lundi, août 10, 2015

Les enfants adoptés ont donc les mêmes droits à la succession, qu'il s'agisse d'une adoption simple ou plénière.  

Les enfants qui ont fait l'objet d'une adoption simple ne sont pas héritiers réservataires des ascendants de leur parent adoptif en cas de décès de ce dernier.  
Les enfants ayant fait l'objet d'une adoption simple héritent également de leurs parents biologiques. Ils peuvent donc recevoir deux successions.  
Attention, dans les adoptions simples, le barème des successions en ligne directe n'est applicable que pour les biens provenant des parents biologiques. Si M. Martin, adopté simple, hérite de son père adoptif, il devra payer 60% de droits !... Sauf dans deux cas : 
  • Quand l'adopté simple est l'enfant du nouveau conjoint. D'où l'intérêt de d'adopter l'enfant de son conjoint dans le cas d'un remariage. 
  • Quand le parent adoptif a prodigué soins et secours à l'adopté simple pendant cinq ans au moins pendant qu'il était mineur (ou pendant dix ans au moins à tout moment).

You Might Also Like

0 commentaires

Votre réaction !

Chapati sur Instagram