Abus de langage

mercredi, août 12, 2015

Je lis pas mal de choses en ce moment, dont certaines me blessent. Notamment l'expression "Orphelins du Congo " employée par des parents.

Non, les enfants adoptés dans ce pays ne sont pas tous orphelins. Et certains ont des familles biologiques bien présentes.

C'est peut-être une "simple" expression mais c'est dur à entendre quand on a vécu ce que nous avons vécu.


You Might Also Like

21 commentaires

  1. Bonjour,

    Nous partageons votre douleur et votre rancoeur envers la situation .
    Cependant, d'autres familles attendent et connaissent le risque de la famille élargie qui nous a été exposé et explicité dés de le début de notre engagement par un discours très clair de notre OAA commun .
    Merci à vous de faire en sorte que vos propos ne mettent pas en péril le projet de ces autres familles, même si encore une fois , nous comprenons votre désarroi et ne pouvons imaginer votre douleur ...
    Plein de bonheur à venir avec votre nouveau projet.

    MC

    RépondreSupprimer
  2. Rares sont les enfants réellement orphelins proposés à l'adoption internationale.... Ils sont le plus souvent "trouvés" sans parents identifiés ou confiés par leur famille plus ou moins proche à un orphelinat.
    Il s'agit bien d'un abus de langage assimilant tous les enfants destinés à l'adoption à des enfants orphelins, bien commode pour Mme Michu qui n'a plus à se poser de questions!
    Mille bises chaleureuses
    Isabelle

    RépondreSupprimer

  3. Bonsoir MC,

    Je suis très modérée dans mes propos, croyez-moi.

    Mais je ne peux pas rester insensible quand je vois des parents communiquer sur les "Orphelins de RDC" alors que "nos" filles, comme d'autres enfants, ont été récupérées par leur famille.

    N'ayez crainte, mes états d'âme ne feront pas la Une de Libé.

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui me scie, c'est que dès que des couples s'expriment et ne vont pas dans le sens des OAA, alors ils mettent en péril le projet des autres couples. Rassurez-vous MC, un seul couple n'a pas le poids nécessaire pour faire tout basculer. Et quelle pression culpabilisante pour qu'ils se taisent! Je suis outrée de voir que la vérité peut déranger à ce point, qu'il s'agisse de Zeu ou d'autres.
    Zeu, vous avez raison, dire que ces enfants sont des orphelins est un abus de langage, quels que soient les pays de naissance des enfants d'ailleurs.
    Je vous embrasse,
    Elise

    RépondreSupprimer
  5. Hello Zeu, Avec un peu de provoc' dans le clavier, je pense que ces enfants en attente de leur VRAIS parents (au point de vue légal, les parents adoptifs) peuvent justement être appelé des orphelins... de leurs futurs parents ! Plus sérieusement, comme le dit Isabelle, les vrais orphelins existent-ils ? La grande majorité des enfants adoptés ont encore au moins un parents biologique. Enfants abandonnés, enfants trouvés, enfants perdus, peu sont des orphelins au sens vrai du terme. Pourtant ce terme est utilisé par bien des professionnels de l'adoption à l'international, "pour faire simple".

    Je comprends ton agacement, mais honnêtement, quel autre terme peut on utiliser pour parler de ses enfants tout en faisant pleurer la ménagère de base épluchant ses patates en écoutant RTL ? Perso, je n'utilise jamais ce terme (pourtant je parle fréquemment d'orphelinats !), mais je reconnais que "enfants adoptables" a bien moins d'impact que le mot "orphelins", surtout lorsqu'il s'agit de s'adresser à un journaliste pour faire réagir l'opinion publique. Quant à Gabriel lui, lorsqu'il parle de son histoire il crie bien fort "Lorsque j'étais orpheliiiiin..." ce qui fait dresser tous les poils de mon épiderme... Mais lui, ça ne le gêne pas du tout !

    Aller une grosse bizzzzzeu Zeu, l'actualité très RdC doit être bien pesante pour vous, fuis les médias, souffle un bon coup, enchaîne avec une grosse tranche de méditation (comme me disent mes potes en Inde lorsqu'ils me voient grimper aux rideaux...) & TC ! XOXOXOXOXOX

    RépondreSupprimer
  6. Je pense que si réellement que quelques lignes sur internet pouvaient réellement avoir une portée en rdc cela ferait bien longtemps que les articles postées durant ces longues deux dernières années, auraient pu faire évoluer les choses...alors oui zeu continue à dire tout ce que tu as sur le coeur...car la réalité est là, qui a une réelle connaissance du nombre d enfants repris depuis deux ans et de la douleur des familles qui ont espéré.. En tout cas à ma connaissance beaucoup trop..Et je ne suis pas sûre que cela soit dans les mêmes proportions dans d autres pays...et encore alors qu on a un engagement avec un oaa..engagement qui se doit aussi réciproque... Bref beaucoup trop de questions qui mériteraient peut être d être un peu approfondi...alors les pseudo peurs de certains je m en doutait mais je les trouve largement démesuré et déplacé.. Courage zeu avec tout notre soutient k.

    RépondreSupprimer
  7. Autre chose, MC.

    Nous n'avons pas dû cheminer avec le même organisme. Car en ce qui nous concerne, rien de tel ne nous a été "exposé et clairement explicité " en début de parcours. Et ce sujet a toujours été tabou.

    RépondreSupprimer
  8. Zeu,

    Certains parents sont passés en radio et en ont parlés...
    On n'oublie pas ses enfants reprit... trop d'enfants reprit... beaucoup trop...
    Je ne suis pas de l'avis de MC, je pense que nous ne savions pas que nos enfants ont ou avaient de la famille élargie...
    Alors arrêter de regarder votre nombril... MC, ou bien les autres personnes que j'ai pu entendre suite à ce post... Une adoption réussi c'est aussi ne pas se voiler la face sur les origines de ses enfants qui sont les nôtres... Oui dans beaucoup de pays quasi tous les enfants dit "orphelins" ne le sont pas tant que ça.. car les familles ne peuvent subvenir au besoin.. et du coup en espère une vie meilleur... mais la vie de certains peu basculer vite... et la famille bio les récupérer... Alors laisser Zeu et les autres familles faire ce qu'elles doivent faire...

    une lectrice

    RépondreSupprimer
  9. Si vous n'êtes pas au courant que les enfants dans les "orphelinats" de certains pays peuvent avoir des familles élargies qui peuvent les récupérer il me semble que vous avez alors très mal préparés votre chemin vers l'adoption...je ne sais combien de millier de fois je l'ai lu et relu sur internet, dans les livres. Quelle naïveté de croire que dans un pays tel que le Congo rien de ce genre peut arriver?

    Enfin arrêtons, de vouloir que tout soit écris noir sur blanc par les OAÀ..et de chercher des coupables....aucune OAÀ n'est parfaite, et chacun fait comme il peut surtout avec la situation du pays...si un jugement a été prononcé c'est qu'à ce moment la plus aucune famille ne voulait d'eux...si les enfants ont été recueillis c'est qu'ils n'avaient plus personne...nous avons le même OAÀ zeu et nous connaissions le risque qu'un jour un oncle de je ne sais ou puisse récupérer les enfants. C'est le Congo! C'est ainsi...tant que les enfants ne sont pas en France y a un risque, de maladie, de mort, de départ...

    J'entends votre colère mais il m'est assez difficile d'entendre que tout est de la faute à votre OAÀ désolée...

    Et oui ils ne sont pas tous orphelins malheureusement c'est un mot commun pour parler des enfants adoptés même si les adoptants pour la plupart savent qu ils ne le sont pas...

    J'espère vivement que votre colère s'apaisera et que vous saurez trouver la paix sur un nouveau chemin

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour.
    Je trouve en effet le mot "orphelin" abusé pour deux raisons : certains enfants ont des familles biologiques (avec en principe quand même une consentement à l'adoption simple) et surtout ils ont TOUS une famille adoptive.
    Par ailleurs, je trouve regrettables les propos tenus à l'encontre des personnes qui oseraient ne pas être dans la droite ligne du parti de l'OAA.
    Il me semble que la liberté de penser et d'expression est un droit fondamental dans notre pays.
    Le fonctionnement sectaire des associations avec vénération du gourou et dénigrement des autres me siderera toujours.
    Recevez, chère Zeu , tout mon soutien et toute mon amitié

    RépondreSupprimer
  11. Moi dans ma petite tête, je pensais que le jugement "scellait" la parentalité...

    Que la famille bio puisse retrouver ses enfants avant tout jugement, je peux concevoir, même si humainement parlant, je trouve qu'il ne devrait pas y avoir d'apparentement sans acte officiel "d'abandon". Mais là je rêve peut-être, les procédures ne doivent pas être aussi simples....

    Bref, je découvre tout ça et je pense que les futurs parents doivent absolument en être prévenus, savoir que rien n'est définitif même après le jugement. Ce qui est très flippant, mais au moins on avance en connaissance de cause, on se protège un peu affectivement (ce qui est quasiment mission impossible, je sais)

    Bon courage

    RépondreSupprimer
  12. J'apprécierais beaucoup que la personne qui se permet de juger notre parcours et notre préparation à l'adoption ait le courage de signer son commentaire.

    Je ne vais pas polémiquer cent ans mais je voudrais, puisque vous m'y inviter, vous préciser certaines choses :

    1. Je suis tout à fait au courant des réalités africaines pour être née et avoir vécu plusieurs années sur ce continent.

    2. Nous n'avons aucune leçon à recevoir de vous en terme de préparation à l'adoption.

    3. Je disais simplement qu'il était blessant pour nous de lire l'expression "Orphelins du Congo" quand de nombreux enfants, dont les "nôtres", ont été repris par leur famille.

    4. Aucun organisme n'est parfait mais un organisme s'il commet des erreurs ou connaît des dysfonctionnements, devrait pouvoir l'assumer.

    5. Lorsqu'un organisme dispose d'informations sur la famille biologique des enfants, il me semble normal qu'il les communique à la famille adoptive.

    6. Je comprends que vous soyez vous aussi à cran dans le contexte actuel mais RIEN ne vous permet aujourd'hui d'émettre un quelconque jugement sur notre parcours, dont vous ignorez tout manifestement.

    Je vous souhaite bonne chance pour la suite.

    RépondreSupprimer
  13. bonjour
    excusez moi je ne suis pas une spécialiste de l'adoption internationale mais si ces enfants ont été adoptés via une adoption simple c'est qu'ils avaient nécessairement de la famille non ? sinon il auraient été adopté en version plenière non ?
    Marie
    PS: Ca n'enlève rien à la douleur qui est la votre c'est juste pour comprendre le fond

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Marie,

    L’adoption prononcée en République Démocratique du Congo est assimilable en droit français à une adoption simple, dans tous les cas de figure.

    RépondreSupprimer
  15. Le problème ne serait il pas que la RDC n'est pas signataire de la CDLH?
    Dans ce cadre le consentement éclairé de la famille biologique à l'adoption est obligatoire et rend possible le prononcé d'une adoption plénière qui donc rompt irrévocablement tout lien avec la famille biologique.
    Zeu, Moushette, suis-je en train d'écrire une énorme bétise?
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  16. Isabelle, la RdC n'est pas signataire de la CDLH. Beaucoup critiquent les contraintes de la CDLH, mais finalement, elle pose un cadre rigoureux. Une adoption plénière aurait sans doute pu éviter ce genre de drame, oui dans la théorie. Et encore il faudrait que le personnel des orphelinats soit formés sur le sujet, et qu'ils en informent les familles biologiques lorsqu'ils leur confient les enfants.

    Voilà pour la belle théorie. Après il y a la réalité sur le terrain, un orphelinat qui autorise un parent biologique à venir chercher ces enfants malgré le jugement déjà prononcé de son propre pays, tranquillement, sans état d'âme, sans consulter qui que ce soit. Des parents biologiques mal informés sur la réalité de l'adoption, des directeurs d'orphelinats peu rigoureux ou ignorants des textes de loi, des autorités centrales d'adoption locales inexistantes ou inertes, des juges qui rendent des jugements non respectés, des familles adoptives sous-informées, des OAA qui n'ont pas été alertés par les orphelinats à temps,peu de recours sur place, un service consulaire français qui n'a rien fait... tant de facteurs.

    Pour moi il y a des responsabilités partagées pour arriver à ces situations dramatiques, beaucoup de leçons à en tirer, mais certainement aucun jugement à prononcer sur les uns et les autres, et surtout pas sur le parcours des familles adoptives. Dans ce cas là, attaquons les ASE qui devraient alerter les familles des risques !

    Et sinon, je ne vois pas en quoi un blog ou une quelconque protestation par rapport aux drames qu'ont vécu les familles comme celles de Zeu peuvent compromettre les projets des autres ?!! Doit ont mettre ces histoires dramatiques et visiblement dérangeantes pour certains sous le tapis pour tenter de faire oublier les faces obscures de l'adoption internationale ? Non, tirons-en les leçons et ouvrons les yeux aux risques, pour nous tous : que nous soyons des autorités centrales adoptives ou des pays d'origine, OAA, postulants, juges, autorités centrales...

    Que ces drames en évitent d'autres, qu'ils nous poussent tous à réfléchir, à progresser.

    Merci à Zeu de partager avec courage cette terrible épreuve.

    PS : Et bien sûr JE NE PARLE PAS au nom de l'OAA pour laquelle je suis bénévole. Ceci n'est que mon avis perso, foi de Moushette !!!

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour

    Je viens de recevoir deux messages que je ne publierai pas. Et je ne publierai plus aucun commentaire suite à ce post.

    Il n'appartient pas aux parents de juger un parcours dont il ne savent strictement rien ou dont ils ont reçu une version erronée .

    Il n'appartient pas non plus aux pro-OAA de se substituer à la justice pour déterminer les torts.

    Cette histoire est désormais entre les mains d'un avocat.

    RépondreSupprimer
  18. Je suis d'accord, Moushette. Un OAA ne saurait être considéré comme SEUL responsable d'un tel drame. La situation est bien plus complexe.

    Mais il devrait assumer sa part de responsabilité, aussi minime soit-elle, et ne pas retourner la faute sur la famille.

    Merci en tout cas pour cette objectivité.

    Zeu

    RépondreSupprimer
  19. Chère Zeu,
    Je vous ai déjà écrit le fond de ma pensée dans mon commentaire du 5 juillet, je n'ai rien d'autre à ajouter.
    Continuez surtout à témoigner.
    Je vous envoie des milliers de ++++
    AL

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour AL.

    Je ne publierai pas votre dernier message pour être cohérente, mais j'apprécie votre soutien et vos encouragements.

    A bientôt.

    Béatrice

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour,

    Tant pis pour la cohérence. Voici un autre angle de vue (sans remise en cause de votre douleur bien sûr et des dysfonctionnements possibles dans votre parcours) : considérez qu'il y a des "orphelins d'amour". Vos enfants ont peut-être eu la chance de ne pas l'être totalement.

    Courage

    Sandrine (3 ans d'attente)

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram