Autour de l'adoption // Des adoptions à risque

samedi, septembre 26, 2015


You Might Also Like

5 commentaires

  1. ça fait froid dans le dos - pas le fait que les enfants n'étaient pas orphelins mais les mensonges de cette agence...alors que passer par une agence semblait garantir plus de sécurité que lors d'une adoption directe. Les secrets et mensonges sont nocifs pour les familles.
    On sait bien que la majorité des enfants adoptés ne sont pas orphelins mais le problème ici c'est le mensonge organisé.

    RépondreSupprimer
  2. l'adoption en individuelle a souvent été décriée comme étant une source de dérive potentiel. Pourtant aujourd'hui l'adoption par des organismes privés ou publics est majoritaire, et nous sommes bien loin d'avoir la garantie systématiquement de toute la transparence attendue. Ce reportage l'illustre très bien et j'ai également malheureusement autour de moi eu plusieurs histoires malheureuses.
    Contente de voir que Moushette a repris du service (ref au post précédent). Ca fait plus de 10 ans que je la lis; Je souhaite qu'il en soit de même pour ce blog,c'est qu'il y aura eu un après ...
    Valérie

    RépondreSupprimer
  3. Il y a quatre ans, au début de notre parcours, l'adoption individuelle nous faisait peur.

    L'expérience que nous avons vécue nous a montré qu'aucun chemin n'était totalement dépourvu de risques et de désillusions. Et que la transparence n'est jamais garantie.

    Mais nous voulons continuer de croire en la qualité de l'accompagnement des OAA français, et en la capacité de la M. A. I. d'exercer sa mission de contrôle.

    RépondreSupprimer
  4. Il y a quatre ans, au début de notre parcours, l'adoption individuelle nous faisait peur.

    L'expérience que nous avons vécue nous a montré qu'aucun chemin n'était totalement dépourvu de risques et de désillusions. Et que la transparence n'est jamais garantie.

    Mais nous voulons continuer de croire en la qualité de l'accompagnement des OAA français, et en la capacité de la M. A. I. d'exercer sa mission de contrôle.

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai qu'une adoption individuelle faisait un peu peur (en 2000) mais à l'époque aucun OAA n'avait répondu positivement malgré nos bons rapports, nos âges (trentenaires)...donc nous n'avions pas tellement le choix. Nous avons été très chanceux car tout c'est très bien déroulé (sauf avec le consulat, mais c'est très courant il parait) - et comme nous avons mené l'adoption de bout en bout nous n'avons pas de zones d'ombres à déplorer (à 99,9% car on ne connaît p-e pas les motivations profondes de la famille biologique même si nous avons beaucoup parlé ensemble et sommes toujours en contact).
    Il n'y a pas d'idéal car en individuel ou via OAA on peut "se planter" (ou se faire planter :-( en adoption.
    Nous avons eu beaucoup de chance de tomber sur des gens honnêtes , de la famille biologique à l'avocat.

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram