Une vie toute neuve

lundi, septembre 26, 2016




Une chanson fredonnée dans la nuit, la joue contre son dos. Son odeur. Ce moment où tout semble encore possible. Et puis la route, la boue sur les chaussures, une grille qui s'ouvre sur un monde inconnu. Puis se referme. Son dos qui s'éloigne. Sans mot. Sans bruit. Son dos encore mais si distant soudain. Refuser l'impensable. Rêver chaque jour qu'il apparaisse, de nouveau. Qu'il revienne sur ses pas, qu'il ouvre grands ses bras. De nouveau. La pluie comme des larmes infinies. Comment accepter d'être là ? Comment se dire qu'il a pu ? La pluie encore. Encore les larmes. Retenues. Infinies. Résister autant que possible à ce qui entoure, à ceux qui voudraient que s'écrive une autre histoire. Résister jusqu'à l'épuisement, comme un oiseau à bout de forces. Mais leurs petits rires dans la nuit, leurs mains tendues. Et le début de l'attachement. Des cartes illustrées qui prédisent l'avenir. Un visiteur, un bien-aimé. Mais à quelle vie rêver ? Et puis les départs. Vers quoi ? Vers où ? Vers quelle promesse ? Chanter le départ, sourire au photographe et pleurer au fond de soi. Souffrir encore quand la grille se referme. Voir leur dos s'éloigner. Se sentir abandonnée. Une nouvelle fois. Ne plus exister. Et quand arrive son tour de partir, se laisser emmener. Sans rien attendre, sans l'avoir espéré. Mais avec soi, toujours, la blessure. Avec soi, toujours, La question. Pour toujours.

"Séoul, 1975. Jinhee a 9 ans. Son père la place dans un orphelinat tenu par des Soeurs catholiques. Commence alors l'épreuve de la séparation et la longue attente d'une nouvelle famille. Au fil des saisons, les départs des enfants adoptées laissent entrevoir une part du rêve, mais brisent aussi les amitiés à peine nées. Jinhee résiste, car elle sait que la promesse d'une vie toute neuve la séparera à jamais de ceux qu'elle aime".

"Une vie toute neuve" de Ouinie Lecomte est le plus beau film que j'aie pu voir sur le thème de l'adoption... et de l'abandon. La réalisatrice, elle-même adoptée,  a su magnifiquement nous faire vivre la souffrance, la peur, les interrogations d'une enfant séparée de ses parents.

Je le recommande vivement à toute personne qui s'engage dans l'adoption d'un enfant.




You Might Also Like

1 commentaires

  1. J'ai également adoré ce film... il m'a bouleversé...

    Bisous ♡

    Manon

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram