Comment se préparer à l’adoption ?

mercredi, octobre 26, 2016


Entre angoisses et interrogations, le parcours des parents adoptifs n’est jamais aisé. Le Docteur Fanny Cohen Herlem, auteur de plusieurs ouvrages sur l’adoption, fait le point et livre ses conseils pour bien se préparer à l'adoption, cette petite révolution familiale.
Quels sont les bouleversements engendrés par l'adoption chez les futurs parents ?
Dr Cohen-Herlem : Ce n'est pas l'adoption qui bouleverse les parents mais le fait de ne pas avoir pu concevoir un enfant biologique. Ils doivent réaliser un travail intérieur pour faire le deuil de ce bébé et accepter de devenir un papa et une maman d'une manière différente. Le vrai premier bouleversement intervient une fois qu'ils entament la demande d'agrément, ils prennent enfin conscience de l'adoption dans la réalité.
Quelles sont leurs angoisses face à l'adoption ou à l'enfant adopté ?
Dr C.H : Les parents adoptifs partagent deux sensations contradictoires mais tout à fait normales. Ils sont enthousiastes face à ce projet, mais anxieux face à la difficulté que cela représente. J'ai pu constater que les angoisses les plus fréquentes se manifestent par la peur de ne pas arriver à adopter un enfant et de savoir si ce dernier va les aimer et les adopter à son tour.
Avez-vous des conseils à donner aux adoptants pour se préparer à surmonter l'attente, les déceptions ?
Dr C.H : Je pense que lorsque l'on entreprend ce type de démarche, il faut prendre le temps de la réflexion. Réfléchir aux changements que cette adoption va engendrer. Et pour cela, il ne faut pas hésiter à se faire aider par des professionnels, psychologues ou psychiatres, mais aussi par des associations de parents ou des groupes de discussion. Autre conseil important : pour les personnes choisissant d'adopter un enfant étranger, il est bien de se documenter sur la culture et les coutumes de l'enfant. Afin de faciliter la communication lors de la première rencontre et dans les premiers temps passés ensemble.
Quel est le rôle de l'entourage dans cette préparation à l'adoption ?
Dr C.H : L'entourage est très important. L'enfant arrive dans une famille et pas seulement chez un couple. Il doit se préparer à accueillir ce nouvel arrivant, se renseigner sur ces habitudes culturelles s'il est né à l'étranger. La famille a aussi un rôle d'écoute, elle doit permettre aux parents de se confier, de parler de leurs difficultés. Elle doit être accueillante, tolérante et à l'écoute.
Quelles incidences peuvent avoir les difficultés liées au parcours d'adoption sur le couple ?
Dr C.H : Il y a une chose à savoir qui est fondamentale pour le couple. Il ne faut pas se dire que cet enfant pourra « servir » à guérir les blessures du passé du couple. On ne règle pas les problèmes existants entre les partenaires en adoptant un enfant.  Par ailleurs, Il y aura un « paradoxe » permanent car c'est l'enfant que l'on a choisi mais pas que l'on a conçu et les deux membres du couple doivent avoir assimilé cela grâce à une réflexion personnelle approfondie. L'adoption va puiser dans les fondations du couple. S'il est solide, il traversera les épreuves unis et main dans la main. Si au contraire, des incompréhensions, des non-dits se sont accumulés avec le temps, le couple aura plus de difficultés  à surmonter ce long chemin qu'est l'adoption.
Docteur Fanny Cohen Herlem, auteur de L'adoption : comment répondre aux questions des enfants et traductrice de Maman de cœur, maman de ventre aux Editions Pascal. 
Crédit photo Fotolia.

You Might Also Like

0 commentaires

Votre réaction !

Chapati sur Instagram