Le Racisme expliqué à ma fille

dimanche, novembre 13, 2016


Un jour il faudra trouver les mots. Il faudra savoir comment réagir aux remarques des gens. Celles qui seront "justes maladroites" et celles qui seront là pour faire mal. Il faudra aussi trouver les mots pour expliquer à notre enfant ce qu'est le racisme et pourquoi certaines personnes sont stigmatisées, dénigrées, humiliées, rejetées du fait de leur couleur de peau. Ce livre de Tahar Ben Jelloun pourra nous aider.

"Un enfant est curieux. Il pose beaucoup de questions et il attend des réponses précises et convaincantes. On ne triche pas avec les questions d’un enfant. C’est en m’accompagnant à une manifestation contre un projet de loi sur l’immigration que ma fille m’a interrogé sur le racisme. Nous avons beaucoup parlé. Les enfants sont mieux placés que quiconque pour comprendre qu’on ne naît pas raciste mais qu’on le devient. Parfois. Ce livre qui essaie de répondre aux questions de ma fille s’adresse aux enfants qui n’ont pas encore de préjugés et veulent comprendre. Quant aux adultes qui le liront, j’espère qu’il les aidera à répondre aux questions, plus embarrassantes qu’on ne le croit, de leurs propres enfants.

Les enfants sont mieux placés que quiconque pour comprendre qu’on ne naît pas raciste mais qu’on le devient. Parfois. Ce livre qui essaie de répondre aux questions de ma fille s’adresse aux enfants qui n’ont pas encore de préjugés et veulent comprendre. Quant aux adultes qui le liront, j’espère qu’il les aidera à répondre aux questions, plus embarrassantes qu’on ne le croit, de leurs propres enfants.

Plus de dix ans après le dialogue avec Mérième, qui avait elle-même dix ans, j’ai voulu rendre compte de mes échanges avec les enfants du monde entier que je ne cesse de rencontrer. Car nous constatons ensemble que non seulement le racisme n’a pas reculé mais qu’il s’est banalisé et dans certains cas aggravé. Nous essayons de comprendre ses nouvelles manifestations : la montée de l’antisémitisme et de l’islamophobie, les discriminations dont les immigrés sont victimes, et l’entrée en scène de l’“identité nationale” »… 


Tahar Ben Jelloun


You Might Also Like

1 commentaires

  1. C'est un sujet que je vis déjà avec mon conjoint. Demain avec ma fille. Promis, on s'arme ;-). Bon courage

    RépondreSupprimer

Votre réaction !

Chapati sur Instagram